Le retail est un terme très récurrent employé pour désigner le commerce en détail. Or, très peu de personnes ont une parfaite maîtrise de cette notion en rapport avec la chaîne de distribution des produits. Cfet vous donne une définition plus précise du retail.

Définition du retail

Retail est par définition un terme d’origine anglaise qui a de multiples équivalents en français : commerce de détail, vente au détail… Le retail désigne ainsi toutes les activités de vente au détail. Ce type de commerce est très ancien et s’applique à divers domaines d’activités à l’instar de l’alimentation, de la restauration, des cosmétiques, des technologies… Les personnes qui font du retail sont appelées retailers ou détaillants.

Les caractéristiques du retail

En général, le retail obéit aux caractéristiques suivantes :

  • vente de produits au consommateur final,
  • produits vendus en petites quantités,
  • produits vendus par le retailer sans transformation.

Le retail ou commerce de détail correspond à la vente de produits à destination du consommateur final. Il s’agit en effet du dernier maillon de la chaîne de distribution. On parle alors de modèle BtoC (business to customers). C’est d’ailleurs ce qui explique que les ventes d’un détaillant se font habituellement en petites quantités.

Retail vs vente en gros

Le retail est en parfaite opposition à la vente en gros. Alors que les ventes d’un commerçant dans le détail se font en faibles quantités, le grossiste, quant à lui, cherche à miser sur le volume d’achat. Il vend le plus souvent à destination des professionnels. On parle alors dans ce cas d’activités BtoB ou Business to Business. Toutefois, un même commerçant peut pratiquer ces deux types d’activité dans son point de vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.