Certaines branches sont indispensables au bon fonctionnement et au développement d’une entreprise, quels que soient sa taille et son secteur d’activité. Parmi les processus administratifs les plus importants, on retrouve les activités financières, notamment l’audit et la comptabilité. Si l’audit comptable consiste à vérifier la sincérité des comptes, la comptabilité concerne en revanche le service comptable courant d’une entreprise. C’est le directeur comptable, l’expert-comptable ou le risk manager qui en a la charge.

En quoi consiste l’expertise comptable ?

L’expertise comptable est un domaine contrôlé par une association professionnelle et qui est encadré par la loi. Il englobe de nombreuses activités, comme :

  • le contrôle,
  • la tenue,
  • le redressement,
  • la surveillance de la comptabilité d’une société ou d’une entité juridique.

L’une des missions principales de l’expert-comptable consiste à établir les comptes annuels et à tenir et gérer les comptes des entreprises ou des groupes de sociétés. Le travail d’un expert-comptable ne se limite pas seulement à consigner les comptes exacts d’une société. Ce professionnel spécialisé doit également être en mesure de conseiller et d’assister et donc d’accompagner l’entreprise dans son processus de développement. Il a de ce fait le rôle de conseiller juridique et social. L’expert-comptable oriente l’entreprise de manière à optimiser son volet financier, la conseille dans ses relations avec les banques ou toute autre institution financière.

Les différents métiers inclus dans le domaine de l’expertise sont les fonctions d’expert-comptable, de risk manager ou encore de directeur comptable. Ces derniers ont pour mission d’accompagner, de conseiller et d’épauler les chefs d’entreprise dans la gestion et le pilotage de leurs activités financières. Une expertise comptable peut par exemple permettre de réussir son projet d’implantation ou d’expansion.

Une entreprise se doit de tenir une comptabilité sincère et juste. Celle-ci est vérifiée par certains organismes ou ayants droit, notamment les services fiscaux, les banquiers ou les actionnaires de la société. Les documents comptables leur permettent d’analyser l’état de santé de l’entreprise. Un expert-comptable doit impérativement vérifier la régularité des comptes d’une entreprise, au moins une fois dans l’année. Son rôle principal est d’établir et de fiabiliser la comptabilité de son client, qui peut être un artisan, un travailleur libéral, un commerçant, une association, une PME ou une grande entreprise. Il a également pour mission de conseiller son client sur le développement fiscal et économique et tous les systèmes de gestion informatisée de sa structure.

Exemple d’une expertise comptable à Strasbourg par un cabinet d’expertise pour aider une entreprise dans son projet.

Comment trouver un bon expert-comptable ?

Un expert-comptable est un professionnel clé pour le développement d’une société. Il est donc très important de bien le choisir. Avant de s’engager, il est nécessaire de vérifier certains éléments. La vision de l’expert-comptable devra tout d’abord être compatible avec l’activité de l’entreprise. Si elle travaille dans le monde de la startup par exemple, un expert-comptable à l’aise avec la prise de risques et qui maîtrise les nouveaux modèles économiques sera à favoriser.

Il est tout aussi important de vérifier les logiciels de communication et de travail du professionnel. Pour une entreprise travaillant sur le web, il est fort recommandé de se rapprocher d’un cabinet d’expert-comptable bien équipé en ce sens. Il faut également s’intéresser au carnet de clientèle de l’expert-comptable. Si certains professionnels sont spécialisés dans les TPE et PME, d’autres s’occupent plutôt de grands comptes.

Certains prennent également en charge les professions libérales comme les avocats, les médecins, etc. Le choix de l’expert-comptable dépend donc en grande partie du secteur d’activité et de la taille de l’entreprise. Même si l’expert-comptable est qualifié, rigoureux et très investi dans les chiffres, cela peut ne pas être suffisant. Il doit également avoir une bonne aptitude relationnelle pour pouvoir assurer son rôle de conseiller.

Quels sont les enjeux d’un audit comptable ?

L’audit comptable a pour mission de vérifier la sincérité des comptes d’une entreprise. Ce professionnel doit exécuter toutes les procédures qui certifient les comptes d’une structure. Le document dressé par un auditeur confirme la bonne santé effective des finances de l’entreprise. Un auditeur témoigne de la sincérité et de la régularité des comptes d’une société et de toutes les informations annexes du compte annuel. Outre l’aspect contrôle, il doit également assurer une dimension prévisionnelle. Cela permet à l’ensemble des collaborateurs d’avoir une vue globale de l’état financier de l’entreprise. Ils pourront établir un tableau de bord, suggérer des solutions en cas de problème et faire les rectifications nécessaires pour garantir le développement de la société.

Qui peut établir un audit comptable ?

L’audit comptable peut être effectué soit par un auditeur interne soit par un auditeur externe.

L’auditeur interne

L’auditeur interne est un employé permanent engagé dans l’entreprise. Ce sont généralement les grands comptes qui peuvent se permettre d’opter pour la mise en place d’un service d’audit. La mission d’un auditeur interne est de veiller à l’application des procédures qui sont définies par la direction et de veiller à ce que tout se passe dans le respect du cadre juridique légal.

Ce professionnel doit communiquer avec tous les collaborateurs et faire une observation des bénéfices. Il doit rendre compte des analyses à la direction pour assurer un contrôle organisationnel. L’auditeur interne doit avoir une bonne connaissance de l’entreprise, car il est chargé de proposer des recommandations, une nouvelle organisation et une nouvelle méthode, le tout pour garantir la productivité de la structure.

L’auditeur externe

L’audit comptable peut également être établi par un auditeur externe. Il ne travaille donc pas au sein de la structure, mais est mandaté par la société pour réaliser un audit financier. En ce qui concerne sa mission, il doit effectuer l’évaluation des finances de l’entreprise et détecter d’éventuelles anomalies ou irrégularités dans la comptabilité. L’auditeur externe doit être perçu comme un intervenant extérieur et non un espion de la hiérarchie. Ce professionnel permet à l’administration de l’entreprise d’avoir du recul et d’éviter les conflits d’intérêts. Pour le bon accomplissement de son travail, l’auditeur doit avoir une grande capacité de communication et d’observation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.