Il est judicieux d’envisager une reconversion professionnelle lorsque le travail que l’on fait n’est plus passionnant. Alors, comment procéder ? Peut-on démissionner ? Cet article détaille la procédure qu’il convient de suivre pour réussir cette transition très importante.

Que faire si l’on décide de quitter son emploi ?

Lorsque l’on est convaincu qu’il faut quitter son emploi et que la décision est prise, il y a deux façons professionnelles de procéder : la démission et la rupture conventionnelle. Depuis quelques années, il est bel et bien possible de démissionner de son travail sans pour autant perdre son équilibre financier du jour au lendemain. Comme expliqué sur ce site https://11-mois-pour-changer-de-vie.com, il est possible de bénéficier d’allocations chômage lorsque l’on envisage de démissionner pour une reconversion professionnelle.

En dehors de la démission, l’alternative est d’effectuer une rupture conventionnelle. Celle-ci consiste à rompre un contrat à durée indéterminée, en commun accord avec l’employeur. Basée sur la négociation, cette approche offre des conditions de départ beaucoup plus intéressantes que la démission.

La rupture conventionnelle permet également de garder de bonnes relations avec l’entreprise que l’on quitte. En revanche, sa procédure peut s’avérer beaucoup plus longue que celle de la démission. Il faudrait donc en tenir compte pour établir l’agenda de son prochain projet.

Les signes qui montrent qu’il est peut-être temps de quitter son emploi

Il est déconseillé de quitter son emploi simplement parce qu’on y rencontre des difficultés. Cependant, lorsqu’on commence à rencontrer certains obstacles spécifiques, il vaudrait mieux envisager une reconversion professionnelle.

Quand on occupe un poste qui ne permet plus d’apprendre de nouvelles choses, cela indique indirectement que l’on n’évolue plus. De même, lorsqu’il faut tout le temps adapter ses compétences aux missions de son poste, c’est peut-être le moment de quitter ce travail pour un emploi plus adapté.

La confiance en soi que l’on ressent au travail est un autre indicateur du bien-être (ou du mal-être) au boulot. Quand on se sent de plus en plus stressé ou impotent dans son travail par exemple, c’est le moment d’envisager une reconversion professionnelle. Cependant, il ne suffit pas de faire quelques constats pour changer de métier ; il faudra bien s’en assurer, car c’est une décision qui peut chambouler toute une vie.

Comment savoir si l’on est prêt pour une réorientation professionnelle ?

Après avoir relevé ces signes susmentionnés qui indiquent qu’il faut quitter son poste actuel, il convient de faire un bilan de compétences. Cela permet de vérifier si les remarques faites sont bien valides pour entamer le processus de la transition. De façon concrète, le bilan de compétences permet entre autres de :

  • savoir si le travail que l’on fait empêche l’épanouissement,
  • savoir si le travail que l’on fait affecte la santé,
  • savoir si les compétences s’accordent avec le poste occupé,
  • déterminer si l’on est intéressé par d’autres métiers plus passionnants, etc.

De plus, le bilan de compétences donne des orientations pour déterminer le projet professionnel qui est en adéquation avec la personnalité et les compétences de l’individu. Il est donc important de le faire au-delà des signes personnellement identifiés à la base.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *